Page d'archive 6

Affaire Galinier : Manifestation à Beziers Samedi 20 Novembre

Affaire Galinier : Manifestation à Beziers Samedi 20 Novembre dans Actualites flyer-manif_beziers1

 

 

 

 Covoiturage au départ de Clermont-Ferrand :

 

Auvergne.Identitaire@gmail.com

 

BEZIERS (NOVOPress) : « Défendre son foyer n’est pas un crime ! » Sous cet intitulé aura lieu, samedi 20 novembre prochain à 13 h 30, une manifestation à Béziers (Hérault), à l’initiative de la Ligue du Midi et du Bloc identitaire, pour demander l’abandon des poursuites contre René Galinier, le droit pour celui-ci de rentrer chez lui et la « sanctuarisation du domicile ».

 

René Galinier est ce septuagénaire qui, après avoir passé deux mois en prison pour avoir tiré sur ses cambrioleuses, a été libéré sous la pression des Identitaires ainsi que de onze élus de la Droite populaire, dont le député UMP des Alpes-Maritimes Lionnel Luca et le député UMP du Nord Christian Vanneste, mais avec interdiction de regagner son domicile de Nissan-les-Enserune ! Et il reste poursuivi pour « tentative d’homicides volontaires », ce qui lui vaudra, si l’incrimination est maintenue, d’être traduit dans une cour d’assises ! Précision importante : aucune de ses deux voleuses n’a été poursuivie par la justice française et l’une d’elles, majeure, est même repartie vivre tranquillement dans son pays…

 

La manifestation, qui partira à 13h30 de la place du 11-Novembre, se dirigera vers le Palais de justice de Béziers où Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, Philippe Vardon, membre du bureau exécutif du Bloc identitaire, et Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, prendront la parole.

Compte rendu de la manifestation du 23 octobre : « La jeunesse au pouvoir! »

La première grande manifestation publique des jeunes identitaires s’est tenue ce samedi 23 octobre 2010 à Paris. Cette date est à marquer d’une pierre blanche. En effet, ne comptant que sur leurs propres moyens et leur créativité, les jeunes identitaires ont organisé cet évènement de bout en bout. Un tour de force dont ne sont certainement pas capables les autres organisations de « jeunes » largement subventionnées par l’État ou des structures adultes.

 

Sillonnant le Quartier latin aux cris de « Jeunesse! Jeunesse! Antiracaille !», « La jeunesse au pouvoir! La révolution c’est ce soir! » ou encore « Ici c’est Paris pas l’Algérie! » dans une joyeuse animation faite de fumigènes, pétards et autres torches, agitant les drapeaux jaunes et noirs frappés du lambda spartiate, les 500 manifestants présents (400 selon la police) ont rejoint le Panthéon après deux heures d’un cortège festif et musical.

 

S’y sont succédés plusieurs orateurs, tout d’abord Alban Ferrari du Projet-Apache, qui a contextualisé la manifestation en évoquant le caractère symbolique fort du Quartier latin dans les révoltes étudiantes. Benoit Vardon des jeunes identitaires niçois de Jouinessa Rebela lui a succédé pour faire l’éloge de la jeunesse enracinée. Puis Louise Démory également du Projet Apache a quant elle rappelé que l’engagement de l’Autre Jeunesse durait toute une vie et passait aussi par la naissance de nos futurs enfants.

 

Enfin Jean-David Cattin, porte-parole du réseau « L’Autre Jeunesse », après avoir exprimé le malaise de la jeunesse blanche dans tous les pays d’Europe, les discriminations qu’elle subit et la désintérêt qu’ont pour elle les générations précédentes a lancé un vibrant appel :

 

« Ce 23 octobre à Paris ce sont 500 jeunes identitaires qui ont fait savoir que dorénavant ils ne reculeraient plus ! »

 

www.oppidum-id.com
 

Compte rendu de la manifestation du 23 octobre : « La jeunesse au pouvoir! » dans Section Jeunes IMG_2298

IMG_2295 dans Section Jeunes

IMG_2301

 

[cc] Une Autre jeunesse, 2010, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://www.autre-jeunesse.com/]

Nous, sinon personne !

A Paris, dans quelques jours, les jeunes identitaires se rassembleront. Parce que nous sommes convaincus que c’est à la jeunesse d’agir, de s’exprimer, d’hurler et d’être force de propositions, le samedi 23 octobre, la jeunesse sera dans la rue !

Nous n’accepterons jamais de voir sombrer nos villes, notre pays et notre continent. Si les responsables politiques semblent prendre plaisir à laisser nos lieux de vie disparaître, nous refusons de subir leur inconscience. Il faudrait être fou pour ne pas voir, pour ne pas admettre la réalité.

En France, aujourd’hui en 2010, la réalité n’est pas réjouissante. Insécurité, déculturation, zones ethniques de non droit, banalisation de l’ultra violence, islamisation de nos quartiers… que ça plaise ou non, c’est la réalité ! Les jeunes identitaires sont dans le concret et parlent de choses vraies. Ces sujets préoccupent la jeunesse et la majorité silencieuse, cette majorité de Français qui s’autocensure pour ne pas être flinguée par le système ou par la racaille. Nous sommes la voix de ceux qui ne veulent plus subir.

Il existe une jeunesse alternative, une autre jeunesse. Une jeunesse patriote, une jeunesse identitaire. A l’heure où la télévision et la grande presse nous imposent l’image de jeunes gens manipulés qui se plaisent à parler de la retraite, c’est une obligation que de descendre dans la rue. Ces mêmes jeunes qui se font d’ailleurs agresser et racketter sans raison…

Nous aussi nous pensons à l’avenir. C’est parce que nous avons à cœur de transmettre quelque chose à nos enfants que nous refusons ce monde moderne formaté. Un monde qu’on nous oblige à accepter. Nos grands parents nous expliquent qu’à l’époque c’était différent ; hé bien c’est à nous de prendre notre destin en main. Il faut refuser la fatalité. Assez du politiquement correct, assez de mensonges !

Médias, politiques, justice, associations bien-pensantes : ils ne forment qu’un, ils sont tous complices ! Loin de ces collaborateurs, de ces gens qui contribuent à détruire « chez nous », il existe des jeunes qui aiment leur ville et qui sont fiers d’être français et européens. Il faudrait peut-être en avoir honte ? Il faudrait s’interdire l’emploi de certains mots pour ne pas « choquer » ? Ce qui nous choque et nous révolte, c’est la passivité de notre société. Jusqu’à quand ?! Quand mettrons-nous un terme à l’hécatombe ?!

Ces quelques lignes sont une déclaration d’amour et un appel au sursaut. Réveillez vous, rebellez vous, personne sinon nous !

Le 23 octobre 2010, nous hurlerons notre mécontentement, notre dégoût mais aussi notre espoir. Tout peut encore changer, nous pouvons inverser le cour des choses et stopper la folie de nos gouvernants. Nous, amoureux de nos traditions, de notre culture, de notre histoire, de notre pays…sinon personne. Samedi 23 octobre 2010, les jeunes identitaires seront dans la rue. Toi aussi, tu te dois d’être à nos côtés ! Comme une odeur d’orage…

[cc] Une Autre jeunesse, 2010, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://www.autre-jeunesse.com/]

Nous, sinon personne ! dans Section Jeunes Une-Autre-Jeunesse-Affichette-réunion-Paris-23-10-10-Européen-et-fier

 

 flypostmanif01 dans Section Jeunes

 

René Galinier est libre ! Mais à moitié seulement …

René Galinier est finalement sorti de prison ce Mardi 13 Octobre, après plus de 70 jours de détention, et demeure donc libre dans l’attente de son procès. Cette libération surprise intervient a huit jours à peine après que la cour d’appel du Tribunal de Montpellier ait confirmé le maintien en détention du septuagénaire, au motif odieux que sa mise en liberté « pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles ».

C’est qu’il s’en est passé des choses en huit jours ! En effet, le Comité Galinier animé par Richard Roudier, avait renforcé sa mobilisation autour de ce que l’on peut désormais appeler « l’affaire Galinier ». Depuis le mois d’Aout, différents rassemblement et manifestation avaient déjà eu lieu aux quatre coins du pays pour réclamer la libération de René. Afin d’accentuer cette mobilisation, suite à la décision scandaleuse de maintien en détention pour des motifs ethniques, le Bloc Identitaire prévoyait l’organisation de rassemblements simultanés devant les palais de justice de plus de 50 villes françaises pour ce Samedi 16 Octobre.

Dans le même temps, alors que  l’initiative des identitaires avait déjà reçu le soutien de députés de la Droite populaire, comme Christian Vanneste, Lionnel Luca ou Elie Aboud, le Bloc Identitaire annonçait que le célèbre avocat au barreau de Marseille, Me Gilbert Collard avait accepté de prendre la défense du « Papy » de Nissan-les-ensérunes.

Les magistrats (et les politiques), informés de l’arrivée de Me Collard dans le dossier, et craignant semble t-il de voir René Galinier devenir un symbole du décalage entre les décisions de Justice et les aspirations du peuple, ont donc fait volte-face.

C’est donc clairement d’une nouvelle victoire des Identitaires, montrant une fois encore que notre mobilisation peut porter ses fruits, de manière très concrète, lorsqu’il s’agit comme ici de venir en aide aux nôtres.

Victoire, certes, mais victoire en demi-teinte. Tout d’abord parce que la libération de « Papy René » est assortie d’un contrôle judiciaire strict et de l’interdiction de regagner son domicile de Nissan-les-Enserune ! Nouvelle humiliation donc pour ce septuagénaire qui n’a fait que se défendre, et qui est aujourd’hui traité comme un paria, alors que les cambrioleuses, elles, n’ont pas été inquiété par la justice. Par cette décision, la justice se reconnait donc une fois de plus incapable de protéger René Galinier d’éventuelles représailles de la communauté tzigane locale. Victoire en demi-teinte, ensuite, car René Galinier demeure dans l’attente d’un jugement qui ne devrait pas avoir lieu.

La mobilisation continue ! Car c’est la racaille qui doit être interdite de séjour à Nissan, pas René Galinier ! Défendre son foyer n’est pas un crime !

Oppidum : les jeunes identitaires d’Auvergne

Les identitaires d’Auvergne félicitent les jeunes militants de la région pour la création de leur groupe : « Oppidum ». Le terme « Oppidum » (www.oppidum-id.com) a été choisi comme nom de baptême pour le symbole de résistance qu’il véhicule. 

maquettecopy.png

 Cette section militante, destinée aux moins de 30 ans, répond à la demande croissante des jeunes auvergnats séduits par la démarche identitaire, et qui souhaitent s’impliquer activement pour l’avenir de leur région. Le groupe Oppidum participera donc prochainement aux différentes actions militantes organisées par les identitaires, et par le réseau des jeunes identitaires « Une Autre Jeunesse » (www.autre-jeunesse.com). 

Le site de l’Oppidum, c’est ICI.

Pour les contacter, c’est LA.

Oppidum : les jeunes identitaires d'Auvergne dans Actualites cavalier

 

 

 

 

Abérant : René Galinier reste maintenu en détention préventive !

Abérant : René Galinier  reste maintenu en détention préventive ! dans Actualites Image-41

 

5/10/2010 – 15h27
MONTPELLIER (NOVOPress) : La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Montpellier a rejeté l’appel déposé par René Galinier, 73 ans, contre le rejet de sa demande de mise en liberté. Le septuagénaire reste en prison. La chambre d’instruction de la cour d’appel a estimé que « le maintien en détention est l’unique moyen de mettre fin au trouble exceptionnel et persistant de l’ordre public, provoqué par la gravité de l’infraction, les circonstances de sa commission et l’importance du préjudice ». Rappelons que l’« infraction » pour laquelle il demeure donc incarcéré est d’avoir tiré le 5 août dernier sur deux cambrioleuses surprises à l’intérieur de son domicile de Nissan-lez-Enserunes (Hérault), lesquelles ont été blessées.

 

La cour d’appel a également invoqué cet argument proprement stupéfiant : « Une mise en liberté pourrait aussi susciter l’incompréhension dans l’ethnie d’origine des victimes et faire craindre des représailles à l’égard du mis en examen. » Et parce que les Gitans ayant le sens de la famille, paraît-il, ils pourraient décider de se faire justice eux-mêmes ! La justice française reconnaît donc qu’elle ne peut pas protéger « Papy Galinier » contre une vengeance ethnique !

 

Joint par Novopress, Richard Roudier, qui anime le Comité Galinier, créé pour coordonner le soutien national à René Galinier, nous a affirmé être en route pour la maison d’arrêt de Béziers, devant laquelle il va manifester dans les minutes qui viennent son indignation face à cet « acharnement judiciaire » et à cette « inversion des valeurs ». Plus de quarante manifestations ont déjà réuni plusieurs milliers de personnes à travers la France depuis le mois d’août, à l’initiative notamment du Bloc identitaire, et Richard Roudier est fermement décidé à « amplifier le mouvement ». D’autres actions sont déjà prévues pour les prochains jours, en liaison avec le comité de parrainage du soutien à René Galinier présidé par le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme et en liaison, s’ils le souhaitent, avec tous les parlementaires UMP, comme Lionnel Luca, Christian Vanneste ou Elie Aboud, qui avaient pris position pour la libération de René Galinier.

 

[cc] Novopress.info, 2010, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]

 

 

Saïd Bouamama écrit « nique la France » dans l’indifférence générale…

Saïd Bouamama écrit

 

Saïd Bouamama, membre du mouvement des Indigestesènes de la République (PIR), écrit en Juin 2010 Nique la France. Devoir d’insolence, avec ZEP. Pour rappel, Houria Bouteldja porte-parole du PIR, avait utilisé lors de l’émission Ce soir ou jamais sur France 3, le terme « souchien » pour désigner les Français de souche.

Manifestation à Paris, le 23 Octobre 2010…

Manifestation à Paris, le 23 Octobre 2010... dans Actualites viu1286010242n

 

Communiqué du 1er Octobre 2010

:: Samedi 23 octobre – Paris : La jeunesse au pouvoir ! ::

Il y a un mois était annoncée la constitution du réseau identitaire « Une Autre Jeunesse », à la suite de la campagne menée tout au long de l’année précédente. Ce réseau se veut le point de rencontre et de jonction de tous les groupes de jeunes identitaires existant localement ou régionalement.

La jeunesse que nous incarnons est bien décidée à revendiquer- et prendre ! – toute sa place dans une société qui ne semble vouloir lui laisser en héritage que l’immigration sans limites, le chômage de masse et la précarité, l’insécurité et la faillite spirituelle… Puisque les vieillards (qu’on évoque leur âge ou leur âme…) qui nous gouvernent semblent avoir choisi le suicide pour notre peuple, la jeunesse qui veut vivre réclame donc le pouvoir !

Face à cette époque de désespérance, affirmant que la beauté est dans l’action et la joie dans le combat, l’Autre Jeunesse est enracinée, offensive, fière, solidaire, alternative, engagée, créative, éthique et – surtout – libre.

C’est cet esprit que l’Autre Jeunesse a décidé de faire souffler dans ce qui restera toujours sa première permanence politique : la rue ! Et c’est le Quartier Latin, symbole de tant de révoltes juvéniles, que les jeunes identitaires ont choisi pour entamer leur longue marche :

:: RDV à tous le samedi 23 Octobre 2010 à 14h30, place St Sulpice à Paris ::

Soyez présents, avec nous !

[cc] autre-jeunesse.com, 2010, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://www.autre-jeunesse.com/
]

Démission de Philippe de Villiers : poursuivre le combat avec les Identitaires

 

Démission de Philippe de Villiers : poursuivre le combat avec les Identitaires dans Actualites sanglier-bloc

Par un communiqué publié ce soir (voir Novopress ici), d’anciens cadres et militants du Mouvement pour la France (MPF) étant passés au Bloc identitaire appellent l’ensemble des membres du parti de Philippe de Villiers à les rejoindre.

Première liste de signataires :

Claude JAFFRES, ancien coordinateur régional MPF-Auvergne, ancien président de la fédération MPF-63, ex-conseiller régional d’Auvergne et ex-conseiller municipal de Clermont-Ferrand.
Bernard GANTOIS, ex MPF-56
Hugues BOUCHU, ancien membre du bureau fédéral MPF-92
Jean-Yves CASALONGA, ex MPF-06, dirigeant d’association.
Jacques MAYADOUX, ancien président de la fédération MPF-03, ex-conseiller régional d’Auvergne et ex-conseiller municipal de Vichy.
Thierry FRIPPIAT, ex MPF-92

 

Affaire Galinier : La Montagne du 20 Septembre 2010

 

lamontagnegalinier20100919.jpg

 

 

1...45678...15

  • Album : 19-02-11
    <b>image1.png</b> <br />

Hélioparc, une bien sale hi... |
Point d'union des algériens... |
Site officiel de l'Hôtel de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lianejuridique
| revolutionblogger
| Non à la fermeture du CREPS...