• Accueil
  • > Actualites
  • > Les Identitaires d’Auvergne contestent l’interdiction de leur rassemblement par la Préfecture


Les Identitaires d’Auvergne contestent l’interdiction de leur rassemblement par la Préfecture

Communiqué des Identitaires d’Auvergne du 13 janvier

 

On vit une drôle d’époque… Alors qu’une manifestation de soutien aux émeutiers partira samedi des quartiers nord de Clermont pour se diriger vers le centre ville, on vient d’apprendre en milieu d’après midi que le rassemblement statique et pacifique du Bloc Identitaire devant la préfecture venait d’être interdit par les services de l’État. C’est l’éternelle histoire du combat de catch à quatre où  l’arbitre tance vertement le gentil dans son coin alors que, dans son dos, les méchants savatent allègrement son partenaire.

Alors que depuis 15 jours, la capitale de l’Auvergne est transformée en champ de bataille, que le mobilier urbain est détruit, que des dizaines de voitures sont incendiées jusque dans les villes périphériques, que des groupes organisés d’émeutiers harcellent les forces de police,  c’est à l’encontre du Bloc Identitaire que les représentants de l’état n’hésitent pas à invoquer le « risque de trouble à l’ordre public ». Cet argument éculé serait risible s’il ne contrevenait pas à l’une des libertés publiques les plus fondamentales dans notre pays qui est le droit de manifester.

Il est vrai que dans la France délétère de Sarkozy – corruptions, arnaques et magouilles – le fait de vouloir déposer une motion en soutien aux forces de police et aux pompiers dont le métier s’articule autour des notions de dévouement, de sacrifice et de courage constitue sans aucun doute un grave danger pour les fondements de la République.

Peut-être que pour Monsieur le Préfet, les Clermontois qui travaillent, payent des impôts et des taxes de plus en plus lourds, qui vont payer les dégâts causés par les émeutiers ainsi que les frais engagés pour les contenir, constituent  une menace pour l’ordre public. Mais, Monsieur le préfet du Puy de Dôme commet une erreur car il n’y a pas actuellement à Clermont un « risque » de trouble, mais un vrai trouble à l’ordre public récurrent qu’il a été incapable de prévenir et qu’il est incapable de faire cesser, et le Bloc Identitaire n’y est pour rien.

En tout état de cause, le Bloc Identitaire Auvergne, encouragé par des dizaines de témoignage de sympathie et conscient de son audience et de son bon droit conteste cette décision intervenue moins de 24 h avant son déroulement, se réserve le droit  d’en appeler  devant la juridiction compétente et déposera une nouvelle manifestation en début de semaine prochaine.

Informations & contacts : auvergne.identitaire@gmail.com

Le Bloc Identitaire-Auvergne conteste l’interdiction de sa manifestation par la PréfectureLe Bloc Identitaire-Auvergne conteste l’interdiction de sa manifestation par la Préfecture

0 commentaire à “Les Identitaires d’Auvergne contestent l’interdiction de leur rassemblement par la Préfecture”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


  • Album : 19-02-11
    <b>image1.png</b> <br />

Hélioparc, une bien sale hi... |
Point d'union des algériens... |
Site officiel de l'Hôtel de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lianejuridique
| revolutionblogger
| Non à la fermeture du CREPS...