Notre site déménage !

 

Notre site déménage ! dans Actualites blocauvergne-300x66

Le nouveau site des Identitaires d’Auvergne est désormais disponible à l’adresse :

www.blocidentitaire-auvergne.com

Nouvelle Campagne : « Hollande n’est pas mon Président ! »

Avec 51 % des suffrages exprimés, le socialiste François Hollande a donc été élu Président de la République par les « Français ».

Guillemets nécessaires car avec 49 % ayant voté pour son adversaire, 7 % de vote blanc ou nul, 19% d’abstention, 15 % de non-inscrits… ce ne sont en réalité que 32 % des Français en âge de voter qui se sont portés sur sa candidature.

Guillemets nécessaires aussi, car comme lors du 1er tour de cette élection, le vote ethnique s’est exprimé largement en faveur de François Hollande. Dans son programme, comme à travers son électorat, celui-ci était bien le candidat des immigrés. Ainsi, si le clivage droite-gauche apparaît largement obsolète sur le plan économique, il semble désormais réinvesti par la question identitaire.

François Hollande a été élu uniquement grâce à la déception énorme causée par le Président sortant, dans une France qui n’est pourtant pas acquise à ses idées ou son projet. Hier soir, comme nous, de très nombreux Français ont toute légitimité pour dire clairement « Hollande n’est pas mon Président ! ».
Ils seront bientôt rejoints par beaucoup d’autres, une fois la joie d’avoir chassé Sarkozy passée, en voyant le programme socialiste se concrétiser.

François Hollande ne résoudra aucun problème sur le plan économique et social. Il n’a pas le début du commencement du courage politique que cela nécessiterait. Alors il tentera de contenter son électorat sur le plan sociétal, et nous savons déjà que la régularisation des clandestins, le droit de vote accordé aux étrangers extra-Européens, ou encore l’accès au mariage et à l’adoption par les couples homosexuels seront parmi les premières réformes que la nouvelle majorité mettra en route.

Qui pourra les arrêter ? Aujourd’hui la gauche est hégémonique : à la tête de la majorité des grandes villes, des départements, des régions; majoritaire au Sénat et demain à l’Assemblée; toute-puissante dans les syndicats, la magistrature, les universités et les médias.

Ils ont pris les urnes, nous allons devoir résister dans la rue.

Parce que François Hollande et les socialistes doivent comprendre qu’ils n’ont pas reçu un blanc-seing pour leur politique folle mais ont juste profité du profond rejet de Nicolas Sarkozy, les Identitaires lancent dès aujourd’hui une grande opération « Hollande n’est pas mon président ».

Au-delà des clivages et des attaches partisanes, nous souhaitons rassembler pour défendre nos valeurs profondes : la famille comme cellule de base et pilier de notre société; le lien fondamental entre identité et nationalité, entre nationalité et citoyenneté, et donc le refus du droit de vote des étrangers.

Ils sont déjà prêts à voter leurs lois, nous sommes prêts à défendre les nôtres, qui ne se fondent pas sur une précaire majorité électorale mais sur notre plus vieille mémoire et notre identité.

Nouvelle Campagne :

Pour commander les autocollants :
http://www.bloc-identitaire.com/produit/23/hollande-n-est-pas-president

Pour commander les affiches :
http://www.bloc-identitaire.com/produits/7/affiches

Voir le site web « Hollande n’est pas mon président »
http://www.pasmonpresident.com/

Voir la page Facebook « Hollande n’est pas mon président ! »
http://www.facebook.com/pages/Pas-mon-pr%C3%A9sident/106971866106878

DIFFUSEZ, RELAYEZ, REJOIGNEZ NOTRE CAMPAGNE ET DITES AVEC LES IDENTITAIRES : HOLLANDE N’EST PAS MON PRÉSIDENT !

 

Icone_mail dans Actualites : info@bloc-identitaire.com
Icone_telephone : Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
Icone_telephone : Service Communication : 06 78 79 31 81
Icone_web : www.bloc-identitaire.com
Icone_facebook : http://www.facebook.com/blocidentitaire
Icone_twitter : http://twitter.com/blocidentitaire

La « France » a un nouveau Président …

La

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bientôt sur vos murs : « Moahmed Merah, chance pour la France ? »

Bientôt sur vos murs :

Mohamed Merah est un cas à part bien entendu, dans sa folie meurtrière. Mais pour autant, son parcours – du délinquant multirécidiviste au fanatique islamiste – retrace celui de nombreux jeunes issus de l’immigration arabo-musulmane ou afro-musulmane.

Et pourtant certains voudraient nous faire croire que l’immigration serait toujours et uniquement une chance pour la France ? Et pourtant certains voudraient continuer d’empêcher par tous les moyens un débat politique sérieux sur la préservation de notre modèle de société, de notre identité et de notre sécurité face à l’immigration massive et incontrôlée ?

Après le deuil et le recueillement, après l’émotion légitime, il faut désormais reprendre la lutte.

Le Bloc Identitaire – qui se veut le bouclier de notre peuple et de son identité face à toutes les agressions – a lancé l’impression d’une nouvelle affiche “Mohamed Merah, chance pour la France ?”. Dès lundi, cette affiche sera collée dans tout le pays par les militants identitaires.

Les drames de Toulouse et Montauban ne doivent pas rester un faits divers mais marquer le début d’une véritable prise de conscience populaire.

Vous pouvez, vous aussi, commander ces affiches :

http://www.bloc-identitaire.com/produit/20/aff2012

Succès de notre réunion

C’est une cinquantaine de sympathisants identitaires qui se sont réunis le 23 Février au soir pour écouter les allocutions de Richard Roudier, membre du bureau exécutif du Bloc Identitaire, et de Jean-Paul Bourre, animateur radio et écrivain.

Succès de notre réunion dans Actualites Sans-titre1

Les participants se sont par la suite retrouvés dans un restaurant de la périphérie pour un repas placé sous le signe de la convivialité et de la camaraderie.

 

Réunion Jeudi 23 Février en présence de Richard Roudier

Réunion Jeudi 23 Février en présence de Richard Roudier dans Actualites flyerauvergne1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présidentielles : le mouvement identitaire ne soutiendra aucun candidat

Communiqué de presse du 24 janvier 2012

La communauté identitaire s’est exprimée. Le mouvement ne soutiendra aucun candidat dans le cadre des élections présidentielles 2012.

Voici les résultats de la consultation :

Votants : 2 104.
Pas de consignes de vote : 62,64%
Marine Le Pen : 33,46%
François Bayrou : 2,04%
Frédéric Nihous : 1,66%
Autres : 0,20%

Ce résultat reflète la conviction d’une majorité d’acteurs du mouvement identitaire de ne pouvoir se reconnaitre dans aucun candidat en lice ni dans aucun de leurs programmes. Courant politique à part entière, doté d’une ADN spécifique, le mouvement identitaire ne peut donc être le satellite d’aucune formation du paysage politique français.

Cependant, un tiers des votants aurait souhaité que le mouvement apporte son soutien à Marine Le Pen. Ce n’est pas un pourcentage faible. Il aurait peut-être été plus élevé si la candidate du FN avait exprimé sur l’Europe, sur les régions, sur le localisme, des points de vue plus nuancés. L’hostilité déclarée de certains dirigeants du FN envers les identitaires a certainement joué aussi un rôle dans ce résultat.

Les autres candidatures ne recueillent que des scores marginaux.

Il appartient désormais à chaque identitaire de décider en son âme et conscience après avoir évalué les programmes de chaque candidat sur toutes les questions que nous considérons comme essentielles pour l’avenir de notre combat.

Au-delà du résultat de cette consultation, le mot d’ordre identitaire de ce début d’année 2012 est : leur campagne commence, notre combat continue ! Ainsi, et dans la droite ligne du combat politique, social et culturel entamé depuis bientôt dix ans, le mouvement identitaire interviendra dans cette campagne avec ses méthodes et son savoir-faire.

Le Bloc Identitaire lance dès aujourd’hui une nouvelle campagne militante autour de la nationalité et de l’identité de la France afin de rappeler qu’être Français, c’est une identité, pas des papiers ! Cette campagne se déclinera autour d’un triptyque tracts-affiches-autocollants, sans oublier des actions sur le terrain bien entendu.

Que ce soit la question fondamentale de l’altération de notre identité profonde par les phénomènes massifs et incontrôlés d’immigration et d’islamisation, la nécessaire rupture avec la mondialisation à travers le localisme, la construction d’une Europe politique forte et indépendante, la sécurité de nos compatriotes face au règne de la racaille, rien sur ces sujets essentiels pour l’avenir de la France et de la civilisation européenne ne sera réglé au lendemain du deuxième tour de la Présidentielle.
Notre pays et notre continent sont entrés dans des années décisives. Nous comptons bien rester en première ligne pour défendre notre identité, avant-pendant-après ces élections.

CONTACT : Bloc Identitaire
BP 13
06301 NICE cedex 04

email-petit : info@bloc-identitaire.com
telephone-petit : Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
telephone-petit : Service Communication : 06 78 79 31 81
internet-petit : www.bloc-identitaire.com
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013
Twitter : http://twitter.com/blocidentitaire

Allah Akbar devant la Préfecture en soutien à Wissam …

Image de prévisualisation YouTube

Les Identitaires d’Auvergne contestent l’interdiction de leur rassemblement par la Préfecture

Communiqué des Identitaires d’Auvergne du 13 janvier

 

On vit une drôle d’époque… Alors qu’une manifestation de soutien aux émeutiers partira samedi des quartiers nord de Clermont pour se diriger vers le centre ville, on vient d’apprendre en milieu d’après midi que le rassemblement statique et pacifique du Bloc Identitaire devant la préfecture venait d’être interdit par les services de l’État. C’est l’éternelle histoire du combat de catch à quatre où  l’arbitre tance vertement le gentil dans son coin alors que, dans son dos, les méchants savatent allègrement son partenaire.

Alors que depuis 15 jours, la capitale de l’Auvergne est transformée en champ de bataille, que le mobilier urbain est détruit, que des dizaines de voitures sont incendiées jusque dans les villes périphériques, que des groupes organisés d’émeutiers harcellent les forces de police,  c’est à l’encontre du Bloc Identitaire que les représentants de l’état n’hésitent pas à invoquer le « risque de trouble à l’ordre public ». Cet argument éculé serait risible s’il ne contrevenait pas à l’une des libertés publiques les plus fondamentales dans notre pays qui est le droit de manifester.

Il est vrai que dans la France délétère de Sarkozy – corruptions, arnaques et magouilles – le fait de vouloir déposer une motion en soutien aux forces de police et aux pompiers dont le métier s’articule autour des notions de dévouement, de sacrifice et de courage constitue sans aucun doute un grave danger pour les fondements de la République.

Peut-être que pour Monsieur le Préfet, les Clermontois qui travaillent, payent des impôts et des taxes de plus en plus lourds, qui vont payer les dégâts causés par les émeutiers ainsi que les frais engagés pour les contenir, constituent  une menace pour l’ordre public. Mais, Monsieur le préfet du Puy de Dôme commet une erreur car il n’y a pas actuellement à Clermont un « risque » de trouble, mais un vrai trouble à l’ordre public récurrent qu’il a été incapable de prévenir et qu’il est incapable de faire cesser, et le Bloc Identitaire n’y est pour rien.

En tout état de cause, le Bloc Identitaire Auvergne, encouragé par des dizaines de témoignage de sympathie et conscient de son audience et de son bon droit conteste cette décision intervenue moins de 24 h avant son déroulement, se réserve le droit  d’en appeler  devant la juridiction compétente et déposera une nouvelle manifestation en début de semaine prochaine.

Informations & contacts : auvergne.identitaire@gmail.com

Le Bloc Identitaire-Auvergne conteste l’interdiction de sa manifestation par la PréfectureLe Bloc Identitaire-Auvergne conteste l’interdiction de sa manifestation par la Préfecture

Clermont-Ferrand : le préfet reçoit le père du délinquant qui accuse la police d’avoir tué son fils

… tandis que la foule scande dans la rue : « Police assassins » ou « Prison pour les meurtriers de Wissam ». Dans le même temps ce préfet interdit la manifestation pacifique du Bloc identitaire en soutien et en solidarité avec les forces de l’ordre et les pompiers.

Source : AFP

Plus de 2.000 manifestants ont défilé samedi après-midi à Clermont-Ferrand, pour réclamer « justice«  et « vérité » dans l’affaire Wissam El-Yamni, dont la mort suite à son interpellation a suscité plusieurs nuits de tension cette semaine et une forte colère contre la police. Les plus virulents des manifestants sont allés jusqu’à scander « Police assassins » devant la préfecture, sur laquelle a été accrochée une banderole proclamant: « Pas de justice, pas de paix ». D’autres banderoles dans le défilé mettaient en cause les deux policiers ayant procédé à l’interpellation controversée: « Pour Wissam, la justice doit punir ses assassins » ou « Prison pour les meurtriers de Wissam ».
« Mon fils a été assassiné par la police, je veux la justice », a déclaré entre deux sanglots le père de Wissam El-Yamni devant la foule avant de rentrer dans le bâtiment pour y être reçu par le préfet, François Lamy.
Jean-Louis Borie, avocat de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), a dénoncé devant les manifestants « les contrôles au faciès » dans les quartiers populaires comme La Gauthière, d’où venait ce chauffeur routier de 30 ans. Des voitures y ont été brûlées pendant plusieurs nuits cette semaine.
« Respect de la dignité. Vérité et justice pour Wissam », pouvait-on lire plus sobrement sur la banderole de tête. Les manifestants étaient plus de 2.000, selon l’AFP, au plus fort de la manifestation, en grande partie dispersée en fin d’après-midi. La préfecture ne disposait pas d’évaluation dans un premier temps.
Dans le cortège de cette manifestation organisée à l’appel notamment de la Ligue des droits de l’Homme ou du parti d’extrême gauche NPA, défilaient de nombreux jeunes issus de l’immigration mais aussi des élus locaux, Verts, NPA ou socialistes, comme l’adjoint au mairie en charge de la Jeunesse, Simon Pourret.
La famille a été reçue vendredi par la juge d’instruction chargée du dossier, mais les résultats de l’autopsie n’étaient pas encore connus. Une information judiciaire pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner par personne dépositaire de l’autorité publique » a été ouverte.
Wissam El-Yamni était sous l’emprise de l’alcool, de la cocaïne et du cannabis lors de son interpellation musclée dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.
Une autre manifestation qui devait être organisée parallèlement devant la préfecture par le Bloc identitaire (extrême droite) a été interdite, la préfecture évoquant un « risque de trouble à l’ordre public ».
Le Bloc identitaire entendait dénoncer le fait que « les forces de police soient une fois de plus accusées voire condamnées avant toute conclusion d’enquête ».

12345...15

  • Album : 19-02-11
    <b>image1.png</b> <br />

Hélioparc, une bien sale hi... |
Point d'union des algériens... |
Site officiel de l'Hôtel de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lianejuridique
| revolutionblogger
| Non à la fermeture du CREPS...